Le Club Dorothée, comme toute émission de télévision, possède une face méconnue, celle de la production. Entrez dans les coulisses du programme, via des infos sur le déroulement de la saison (dates de tournages, gestion de la production) et des documents d'époque inédits.

Le Club Dorothée rentre en production mi-août 95 pour une nouvelle saison, les équipes d'AB Télévison et de Jean-Luc Azoulay préparent activement les nouvelles formules de l'émission. Toutes les déclinaisons vont être modifiées. Pour le mercredi matin est imaginé la délocalisation de l'émission et des 3 Héros (avec sans doute toujours à l'esprit la réduction de la présence masculin dans le programme) dans une ville de province. Noms de travail ? La ville la plus géniale ! ou Votre ville est géniale ! Le choix sera finalement Les Héros dans votre Ville.

Pour l'après-midi, l'idée d'un concours de jeunes chanteurs amateurs est adoptée. Stars de demain, Le tremplin ou encore L'idole du Club Dorothée sont des noms évoqués. Dans un premier temps, il est envisagé que 6 candidats différents (3 filles, 3 garçons) s'affrontent tous les mercredis durant 3 séquences puis que les résultats des votes téléphoniques soient annoncés au cours d'un quatrième plateau. In fine, la séquence n'occupera que le temps d'un seul plateau avec un seul duo de candidats et portera finalement le titre de Chacun sa chance. Pour les quotidiennes après-midi (lundi, mardi, jeudi et vendredi), est acté le tournage de l'émission dans les grandes villes d'Europe.


Autre fait de ce début de saison, une nouvelle réglementation du CSA entre en vigueur le 1er septembre concernant les marques parrainant une émission de télévision. Les produits offerts par les parrains, leur citation et le logo de la marque ne pourront apparaître dans une émission (autre qu'un jeu télévisé) que si le candidat gagnant du jeu est présent sur le plateau de l’émission. Pour le Club Dorothée, les marques des cadeaux offerts lors des jeux ne pourront donc plus être citées par Monsieur Cadeau lors de l’apparition du cadeau. Puisqu’il s’agissait de cadeaux offerts par les marques en échange de cette publicité, les accords ne tiennent plus et les cadeaux disparaissent.

 

Après les cadeaux "made in AB" au printemps précédent (les CD, magazines et vidéos ne pouvaient plus ni être montrés, ni cités), adieu donc aux cadeaux MB et Lansay. Il n’y aura plus qu’un cadeau par dotation et un cadeau "plus" qui seront les pin’s ou les cap's du Club Dorothée. On est loin du début de 94/95 où les cadeaux pleuvaient dans les jeux.

 

En cette rentrée, les questionnements d'AB tournent autour de deux points : quel est le type de public prioritaire auquel l'émission doit s'adresser (les 4-10 ans, les 11-14 ans, les ménagères etc...), et doivent-ils "faire du quota français et européen" (autrement dit diffuser des programmes remplissant ces quotas) ou "faire de l'audience" ? Sous-entendant de fait que ces deux dernières options ne sont pas vraiment compatibles.

Par ailleurs, l'équipe souhaite déterminer une date pour le show annuel en prime-time de Dorothée le plus rapidement possible, afin de pouvoir bloquer des artistes prestigieux, mais aussi dans un soucis d'entretien de l'image de l'animatrice en tant que vedette phare de la chaîne. Enfin, l'équipe questionne la chaîne sur la tranche du samedi matin qui s'amenuise au fil des saisons, moins d'une heure en cette rentrée, d'autant plus que Disney annonce qu'ils reprendraient cette case en janvier... Au cours de la réunion du 3 octobre, AB tient à faire remarquer que désormais Les Minikeums sur France 3 sont auprès des plus jeunes ce qu'était le Club Dorothée deux ans auparavant, avant "la dispersion de la jeunesse" sur TF1... Autrement dit avant que Salut Les Toons et Disney ne récupèrent des cases attribuées à AB et Dorothée dont la présence est désormais affaiblie.

Pour les équipes d'AB, la programmation "quotas" (c'est à dire privilegier des series/sitcom françaises et européenes, en l'occurence Salut Les Musclés depuis septembre - voir la programmation des séries) dans la case de l'après-midi a entrainé le report de tous les téléspectateurs agés de 4 à 10 ans sur France 3, Dorothée n'a plus de présence sur cette tranche d'âge. Elle signale que lorsque la régie publicitaire aura besoin de ce public lors de la période clé de Noël, il sera difficile de le faire revenir du jour au lendemain. La chaîne, décideuse, persistera toutefois dans ce choix de programmation dite de "quotas" jusque début janvier 96.

Lors de la réunion du 14 novembre, il est décidé de communiquer sur les performances de Dorothée et de ses émissions face à Maureen Dor. Après deux mois d'antenne, le Club Dorothée est gagnant face à la nouvelle concurrence de France 2 et souhaite en faire écho dans la presse. C'est dans la chronique médias d'Isabelle Morini-Bosc sur RTL que Jean-Luc Azoulay lancera la contre-attaque.

Fin novembre 95, la production s'inquiète toujours auprès de TF1 des rumeurs persistantes concernant la rentrée de janvier 96 qui annoncent que non seulement Disney récupèrerait la tranche du samedi matin, mais aussi que le grand Club Dorothée du mercredi après-midi serait supprimé... la chaîne leur offre une fin de non-recevoir.



Pendant ce temps, les quotidiennes en extérieur animées par Dorothée et Ariane sont de retour en France, et en décembre, elles font découvrir les plus belles vitrines de Noël à Paris.

07 décembre – enregistrement des émissions quotidiennes du 12 au 19 décembre.

 


Les vacances de Noël approchant, les enregistrements nécessaires pour les premières émissions des vacances dans le châlet du Club Dorothée, en studio à La Plaine St-Denis se tiennent aussi début décembre.

04 décembre sur le plateau 900 – tournage des lutins (Jacky, Patrick, Corbier)
11 décembre sur le plateau 200 – enregistrement des émissions des 21,22
et 25 décembre.


Une fois n'est pas coutume, c'est une nouvelle mission de Sahara qui vient rythmer ces vacances et c'est l'Autriche qui est choisie : le départ se fait juste après le direct après-midi du mercredi 13 décembre et les tournages du jeudi 14 au 17 décembre 1995 à Lanersbach. Le retour le lundi 18 décembre. Les émissions tournées là-bas ont été diffusées du 26 décembre au 6 janvier.



14 décembre – enregistrement des émissions du 26 et 27 décembre

15 décembre – enregistrement des émissions du 28, 29 et 30 décembre
16 décembre – enregistrement des émissions du 01 et 02 janvier
17 décembre – enregistrement des émissions du 04, 05 et 06 janvier







Le 21 décembre démarre donc le Club Dorothée Vacances et l'émission se pare de son habillage de Noël. Détail qui en dit long : pour la première fois depuis 1988, la mention Unité de Programmes Jeunesse et Familiaux Dorothée n'apparait plus au début du générique. Un simple TF1 présente est incrusté. Le reprise en main de la chaîne sur son unité jeunesse se traduit pour la première fois à l'antenne. A partir de ce moment et pour le reste de la saison, cette mention n'apparaitra plus systématiquement et elle disparaitra définitivement à l'été 96.

> plus d'infos et des videos dans la page Habillages : noël 95

 

Les rumeurs persistantes à l'automne vont se révéler fondées, en janvier 96, TF1 supprime la case du samedi matin, du dimanche tôt-matin et réduit la tranche horaire du mercredi après-midi de près de deux heures, l'émission ne sera diffusée que de 16h20 à 16h50. La chaîne opère ces changements sans prévenir, ni consulter Dorothée, pourtant directrice de son unité jeunesse, ou la production exécutive de l'émission. Officiellement, les investissements publicitaires ne sont plus assez importants dans les programmes jeunesse du mercredi après-midi à partir du mois de janvier. La chaîne proposera donc des séries étrangères, meilleures pourvoyeuses d'audiences, notamment auprès de la cible publicitaire des femmes de moins de 50 ans et responsables des achats, communément appelées "ménagères". Officieusement, la guerre froide ABsat/TPS ne facilite pas le maintien et le bon traitement du programme par la chaîne.

Autre changement, TF1 abaisse la commande du nombre d'heures de programmes qu'elle fera à AB Productions en 1996. Elle ne s'engage que sur un volume horaire annuel de 500 heures contre 800 heures depuis 1988. Elle n'avait d'ailleurs pas commandé ces 800 heures contractuelles en 1995, seules 754 heures avaient été contractées mais les deux sociétés trouvèrent un arrangement.


En parallèle, début janvier 96, juste avant le Zénith, Ariane présente la quotidienne sur le plateau des répétitions du spectacle de Dorothée, le plateau 900, qui sert également au mercredi après-midi des 3 et 10 janvier. Dans un premier temps, est prévu le vendredi 12 janvier une quotidienne en direct du Zenith, à quelques heures de la première de Dorothée sur scène ainsi que l'enregistrement des émission du lundi 15 et mardi 16 janvier, toujours au Zénith. Cette représentation ayant été annulée, l'équipe change son planning et enregistre l'émission du 12 dans les coulisses du Zénith la veille et le tournage des émissions du 15 et 16 se déroulent le vendredi 12 janvier sur le plateau 200 avec Ariane en solo. Les quotidiennes après-midi des 18,19, 22 et 23 janvier sont planifiées en tournage le lundi 15 janvier et sont donc enregistrées sans Dorothée, en relâche ce jour-là.

5 janvier – enregistrement des émissions quotidiennes du 08 au 11 janvier 96 pendant les répétitions
11 janvier – enregistrement de l'émission du vendredi 12 janvier depuis les coulisses du Zenith
12-15 janvier – enregistrement des émissions du 15 au 23 janvier sur le plateau 200

Il a souvent été dit que Dorothée souhaitait faire un break après le Zénith, et que c'était la raison de son absence lors de ces quotidiennes. Le fait est qu’elle ne pouvait de toute façon pas enregistrer ces émissions à la Plaine St-Denis et dans le même temps être au Zénith, celles-ci ayant été enregistrées entre le 12 et le 15 janvier.


 

Pour les vacances d'hiver, l’équipe du Club Dorothée fait ses valises direction l’Egypte le 8 février, le tournage a lieu tous les jours du vendredi 9 février au samedi 17 février avec un retour à Paris le 18 février. Les émissions ont été diffusées du 14 février au 19 mars.

 


09 février – enregistrement des émissions du 14 au 19 février au Caire

10 février – enregistrement des émissions du 20 et 21 février à Alexandrie
11 février – enregistrement des émissions du 22 au 24 février à Gizeh (pyramides/sphinx)
12 février – enregistrement des émissions du 26, 27 et 28 février à Gizeh et Memphis
13 février – enregistrement des émissions du 29 février, 01 et 02 mars à Abou-Simbel
14 février – enregistrement des émissions du 04, 05 et 06 mars à Assouan
15 février – enregistrement des émissions du 07, 08, et 09 mars à Louxor
16 février – enregistrement des émissions du 11, 12 et 13 mars à Louxor
17 février – enregistrement des émissions du 14 au 19 mars à Louxor


Les heures d'antenne du Club Dorothée ne vont cesser de se raréfier au cours du premier semestre. Début mars, TF1 prépare un réaménagement da grille de fin d'après-midi, et l'arrivée à la fin du mois d'un nouveau jeu à 19h : L'Or à l'appel, animé par Lagaf'. La tranche 16h/20h de TF1 connait depuis quelques mois des difficultés d'audience. La chaîne informe AB le 05 mars qu'elle déplacera le Club Dorothée à 16h20 à partir du lundi 25 mars au lieu de 16h50 environ depuis le début de la saison. Un aménagement plutôt bon à priori notamment pour contrer Les Minikeums sur le jeune public.

Mais rebondissement, le jeudi 21 mars, TF1 annonce finalement par communiqué une toute nouvelle grille et le Club Dorothée fait les frais de cette nouvelle organisation des programmes. L'émission quotidienne des lundis, mardis, jeudis et vendredis après-midi est tout simplement supprimée et remplacée par un jeu et une série américaine même si « Dorothée bénéficie toujours de l’affection et de la confiance de la chaîne qui réfléchit à l’élargissement de ses programmes à d’autres horaires ». Un communiqué pour le moins ambigu. En coulisse, la surprise est de taille pour AB Productions, la société apprend cette nouvelle via ce communiqué de presse comme tout le monde. La chaîne n'a en effet, comme en janvier, ni consulté ni prévenu sa directrice d'Unité jeunesse de cette décision. Si bien que les émissions de l'après-midi jusqu'au 28 mars avaient déjà été tournées et montées et en passe d'être livrées à la chaîne.

Dès lors les relations entre le diffuseur et la production se distendent, les rendez-vous, jusqu'ici hebdomadaires, se feront désormais moins fréquents.


La production de l'émission se poursuit notamment pour les émissions des vacances, durant lesquelles le Club Dorothée est toujours diffusé tous les matins. Direction la Jamaïque cette fois-ci, les tournages se déroulent du dimanche 07 avril au vendredi 12 avril pour une diffusion du 12 au 30 avril (les émissions diffusées du 08 au 11 avril ont été tournées à Thoiry dans les Yvelines). Les équipes sont arrivées en Jamaïque les 04 et 06 avril et sont reparties le 14. A noter qu'à cette période, la Jamaïque est aussi le lieu de tournage de la première saison de la série Les Vacances de l'Amour, produite par AB.


07 avril – enregistrement des émissions du 12 et 13 avril à Kingston

08 avril – enregistrement des émissions du 15, 16 et 17 avril à Port Antonio
09 avril – enregistrement des émissions du 18, 19 et 20 avril dans la région de Port Antonio
10 avril – enregistrement des émissions du 22, 23 et 24 avril à Port Antonio
11 avril – enregistrement des émissions du 25, 26 et 27 avril à Blue Lagoon
12 avril – enregistrement des émissions du 29 et 30 avril à Sherwood Forest


En mai, à l'approche de l'été, l'équipe interroge la chaîne sur la constitution de la grille d'été : quelles seront les tranches horaires et quelle sera la cible prioritaire de téléspectateurs ? En juin, elle constate aussi que les horaires des émissions du matin de ces vacances seront bien réduits comparés aux étés précédents, notamment pour juillet. Au final, le public visé par les Club Dorothée du matin sera les enfants, sans pour autant négliger la cible publicitaire des femmes de moins de 50 ans responsable du foyer. Le choix est donc fait de s'orienter, pour juillet, vers une sorte de sitcom, mélangée aux plateaux classiques de l'émission. Il s'agira des vacances à Bonheur City, tournées début juin. Pourtant dans un premier temps, la Martinique devait être la destination du Club Dorothée Vacances. Officiellement en raison de la mousson, cette option fut abandonnée.

Pour les émissions du mois d'août (diffusées du 6 au 27), Dorothée et Ariane partent pour un tour du monde asiatique à la recherche des 7 clés du bonheur. Les tournages ont eu lieu du 01 juillet au 15 juillet. Le retour à Paris devait se faire le 17 juillet 96 via le vol 800 de la TWA qui réalisait la liason NYC-Paris-Rome, mais à la dernière minute, l'équipe changea de vol car il était non-fumeur. Le vol 800 TWA explosa en vol vingt minutes après son décollage.



01 juillet – enregistrement des émissions du 06 au 08 août à Bangkok

02 juillet – enregistrement des émissions du 09 au 12 août toujours à Bangkok
06 juillet – enregistrement des émissions du 13 au 18 août à Hong Kong et Macao
09 juillet – enregistrement des émissions du 19 et 20 août à Tokyo
12 juillet – enregistrement des émissions du 21 au 24 août à Honolulu et Pearl Harbor
15 juillet – enregistrement des émissions du 26 et 27 août à Los Angeles

 

 

Mais c'est avant l'été que se déroule le départ de Patrick Simpson-Jones de l'animation de l'émission. Il présentera sa dernière matinée le 05 juin. Ces mouvements autour de l'animation du programme ne sont pas anodins, la chaîne fait pression pour que les visages du programme changent à la rentrée. AB Productions reçoit à la mi-août un courrier de la chaîne demandant explicitement le remplacement des animateurs. Réussira-t-elle à faire plier l'équipe ? Réponse en 96/97.